Le ferblantier

Le ferblantier

Par admin|6 décembre 2017|Contact, Information|

Ferblantier

Notre passion

Ferblantier CFC Ferblantière CFC

Le ferblantier ou la ferblantière assurent la protection durable et esthétique des bâtiments contre les intempéries. Ils façonnent des feuilles de tôle ou de matière synthétique pour parachever l’étanchéité des toitures et des façades ou pour recueillir les eaux de pluie (chéneaux, tuyaux de descente). Ils fabriquent, réparent ou restaurent aussi diverses pièces de ferblanterie ornementale (girouettes, coqs d’église, etc.) et installent des paratonnerres.

Orientation .ch

Description

Fabrication et préparation en atelier

  • Lire les plans fournis par l’architecte ou prendre des mesures sur le bâtiment à protéger.
  • Esquisser ou présenter un modèle de la pièce de ferblanterie désirée par le client, en discuter.
  • Reporter les mesures sur la tôle, tracer le dessin de développement de la pièce à fabriquer.
  • Découper la tôle avec précision à l’aide de cisailles ou d’une machine robotisée.
  • Façonner la tôle par pliage, emboutissage, martelage, pour fabriquer des chéneaux, des tuyaux, des conduits de cheminée ou de ventilation; utiliser différentes machines, notamment la plieuse.
  • Préparer le matériel, le transporter et l’entreposer avec soin sur le chantier;

Montage sur le chantier

  • Prendre des mesures, examiner le support à protéger (toit, façade, bordure de fenêtre).
  • Poser des revêtements métalliques ou en matière synthétique sur des façades, des toits, avec ou sans isolation.
  • Assembler par soudage, brasage, rivetage, agrafage ou clouage des chéneaux, des tuyaux de descente, des plaques de tôle et les poser.
  • Installer des pare-neige, des garnitures autour des canaux de cheminées ou des lucarnes, des tuyaux d’échappement de fumée ou de gaz.
  • Monter et fixer les ouvrages de ferblanterie décorative (frontons de lucarne, pointes de clochers, flèches de tour, etc.).
  • Poser des paratonnerres.E
  • Etablir des métrés, remplir des rapports de chantier.
  • Exécuter des travaux de réparation, de transformations et de rénovations.

Environnement de travail

  • Le ferblantier ou la ferblantière travaillent en petite équipe sur des chantiers, en plein air, ou dans l’atelier.
  • Dans certaines régions, ils participent en hiver au déblaiement des toits (neige, glace).
  • Sur les chantiers de constructions nouvelles, ils collaborent étroitement avec les projeteurs en technique du bâtiment et les architectes.
  • Ils coordonnent leur travail avec celui d’autres corps de métiers de la construction (maçons, charpentiers, couvreurs).

Formation

La formation de ferblantier ou de ferblantière s'acquiert par un apprentissage en entreprise ou en école à plein temps.

Lieux

En entreprise

  • formation pratique (4 jours par semaine) dans une entreprise de ferblanterie;
  • formation théorique (1 jour par semaine) à l’école professionnelle;
  • cours interentreprises (36 jours sur 3 ans).

En école à plein temps

  • théorie et pratique au Petit-Lancy.

Pour plus de détails, consulter www.orientation.ch/ecoles.

Durée

  • 3 ans;
  • 4 ans pour la formation en école à plein temps.

Conditions d’admission

  • scolarité obligatoire achevée;
  • certaines entreprises ou écoles recourent à un examen d’admission.

Titre obtenu

  • certificat fédéral de capacité (CFC) de ferblantier ou de ferblantière.
  • Genève: certificats fédéraux de capacité (CFC) de ferblantier-ère et d’installateur-trice sanitaire.

Possibilité d’obtenir une maturité professionnelle pendant l’apprentissage ou après l’obtention du CFC, selon des modalités variables d’un canton à l’autre.

Téléphone

021 646 01 58

E-MAil

info@richardpierresa.ch